On ne mesure pas la force d un syndicat aux longueurs des revendications mais à la capacitê à les faire aboutir                                                                            Tant qu'ils nous empêcheront de rêver, nous les empêcherons de dormir                                                                            UNSA : ne jamais dire NON par principe ni OUI par habitude                                                                            UNSA plus forte progression à la Défense et à la fonction publique                                                                            UNSA le réformisme assumé

Simplification des travaux d’avancement en vue. Pour quelle efficacité ?

Le chef du service des ressources humaines civiles (CSRHC) de la DRH/MD, monsieur TREGLIA, assisté de ses principaux collaborateurs a présidé une réunion relative à la simplification des travaux d’avancement des fonctionnaires. L’UNSA DEFENSE et DEFENSE CGC étaient représentés par Jean Luc CHAMPONNOIS, Nathalie CORNIC, Jean Michel REY et Gérard ROSSI.

Le CSRHC a ouvert la séance en rappelant que cette réunion était le fruit d’un long travail en amont qui s’inscrit dans le projet de modernisation de la fonction publique. le but de la DRH/MD est la mise en place de la dématérialisation des avancements des fonctionnaires du ministère. Cette simplification est semble-t-il voulue par 83% des administrés, les mangers qui trouvent les mémoires de proposition chronophage et 79% des gestionnaires qui souhaitent remplacer le mémoire de proposition par un tableau d’aide à la décision.

La présentation qui est faite aux représentants des syndicats donne une vision idyllique du regroupement sur un seul tableau de l’ensemble des éléments constitutifs de l’avancement des fonctionnaires (historique du parcours professionnel de l’agent sur les trois dernières affectations avec accès par un clic à la fiche de proposition d’avancement pôur les personnels proposés seulement (ex-mémoire 0 e proposition) et au CREP.

UNSA DEFENSE et DEFENSE CGC sont favorables à cette simplification et à l’allègement des charges administratives chronophages mais des interrogations subsistent sur :

– la surcharge de travail qui va être demandée une fois de plus au CMG et au service RH des GSBDD et des CPP

– la fiabilisation des données dans ALLIANCE

– la sécurisation des données

– la formation des commissaires paritaires sur ce nouvel outil

– le retour d’information à l’agent prévu par intradef, en sachant que certains n’ont pas d’adresses mails et que les gestionnaires de proximité seront incapables de leur communiquer les éléments au moment de l’entretien professionnel qui sera toujours en décalage avec les CAP.

Le compte-rendu complet est à lire ici.

Download (PDF, 707KB)

Tags: , ,